Ministère des Affaires Etrangères, de la Cooperation Internationale et de l'Intégration Africaine

Accueil - Affaires Etrangères - CEREMONIE D’OUVERTURE DE LA CONFERENCE REGIONALE DE LA CEDEAO, LES 12, 13 ET 14 OCTOBRE 2017 A BAMAKO
CEREMONIE D’OUVERTURE DE LA CONFERENCE REGIONALE DE LA CEDEAO, LES 12, 13 ET 14 OCTOBRE 2017 A BAMAKO

CEREMONIE D’OUVERTURE DE LA CONFERENCE REGIONALE DE LA CEDEAO, LES 12, 13 ET 14 OCTOBRE 2017 A BAMAKO

Conférence régionale sur la situation sécuritaire

dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest

(Bamako, 12-14 Octobre 2017)

___________________________________

Réunion des Experts

(Bamako, 12 octobre 2017)

_____________________________________

Allocution d’ouverture de Son Excellence Monsieur Abdoulaye DIOP

Ministre des Affaires Etrangères

et de la Coopération internationale

________________________________________________

-Mesdames, Messieurs les Ministres, et Chers collègues,

-Madame la Commissaire Paix et sécurité de la CEDEAO,

-Monsieur le Représentant spécial du Secrétaire Général et Chef de la MINUSMA,

-Monsieur le Haut représentant de l’Union Africaine pour le Mali et le Sahel (MISAHEL),

-Monsieur l’Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union Européenne au Mali,

-Monsieur le Représentant spécial du Président de la Commission de la CEDEAO,

-Monsieur l’Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union Européenne au Mali,-Mesdames et Messieurs les Chefs de Missions Diplomatiques et Représentants des Organisations Internationales,

-Mesdames et Messieurs les Experts,

-Distingués invités

-Mesdames et Messieurs,

img_2052

Je voudrais tout d’abord vous souhaiter, à tous et à chacun, la bienvenue sur les rives du Fleuve Djoliba, à Bamako et, par la même occasion, vous souhaiter un bon séjour en terre africaine du Mali.

Nous sommes réunis, vous le savez tous, à l’occasion de l’ouverture des travaux de la Réunion des experts, préparatoire de la Conférence Régionale sur la situation sécuritaire dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest, qui se tiendra le 14 octobre 2017 à Bamako.

Mon pays, le Mali, son gouvernement et notre peuple tout entier vous sont gré de votre haute marque d’amitié et de fraternité que votre présence massive et de qualité atteste éloquemment.

Je voudrais remercier tout particulièrement Madame la Commissaire Paix et Sécurité de la CEDEAO pour les paroles aimables qu’elle a prononcées à mon endroit et à celui de mon pays.

Mes remerciements vont également à la Représentation de la CEDEAO au Mali, à la MISAHEL, à la MINUSMA, ainsi qu’à l’ensemble des Départements ministériels maliens, qui ont conjugué leur efforts, aux côtés du comité d’organisation, en parfaite symbiose, pour la préparation et la tenue  dans des conditions optimales de cette importante Conférence régionale.

J’évoquais tantôt votre mobilisation appréciée à répondre à l’invitation du Mali et de la CEDEAO. Elle traduit de notre point, autant votre intérêt pour les problématiques qui seront discutées pendant ces 72 heures de reflexions, que la vitalité de la coopération régionale et internationale. Nous y décelons également l’engagement renouvelé de l’Union Africaine, de l’ONU, et de l’ensemble des partenaires à accompagner la CEDEAO dans ses initiatives de paix et de sécurité, et dans ses actions de développement et d’intégration régionale.

-Mesdames, Messieurs les Ministres,

-Mesdames, Messieurs,

Je voudrais à présent situer le contexte régional et international dans lequel se tient cette réunion qui intervient le sillage d’une recrudescence de l’insécurité dans la région Sahélo-saharienne. Cette détérioration préoccupante est consécutive d’une part aux défis liés à la situation en Libye et à la dimension transnationale du terrorisme et, d’autre part, au glissement progressif et préoccupant de l’insécurité et du terrorisme vers les côtes ouest africaines déjà exposées à la piraterie et à la criminalité transnationale organisée.

Des actions et initiatives urgentes doivent été menées pour d’une part circonscrire le périmètre de la menace, et d’autre part venir à bout du terrorisme et du crime transnational organisé en les éradiquant de notre espace.

Elle se tient également dans un contexte de mobilisation générale de l’Union Africaine, des Communautés Economiques Régionales (CER), des mécanismes sous régionaux, et de la Communauté internationale, en vue d’adapter leur riposte à la nature des menaces, et affirmer leur engagement la prise en charge des défis nés du déficit de sécurité.

Cette prise de conscience politique ainsi que l’option d’une action sous régionale résolue sont attestées par les décisions adoptées par les 50è et 51è Sessions de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, tenues respectivement à Abuja, le 17 décembre 2016, et à Monrovia le 04 Juin 2017, instruisant au  Président de la Commission à prendre les dispositions nécessaires en vue de l’organisation, dans les meilleurs délais possibles de cette Conférence.

Ce faisant, notre organisation sous régionale s’engage, plus avant, à conduire la réflexion sur les efforts de coordination, les impératifs de mutualisation, et la nécessité d’adapter les réponses à l’ampleur et à la nature des défis.

Il vous reviendra donc, à vous Experts, de faire une évaluation globale et sans complaisance de la situation sécuritaire dans le Sahel, en général, et en Afrique de l’Ouest, en particulier, dans le but de déterminer les voies et moyens idoines pour assurer la neutralisation des organisations criminelles dans notre espace, afin d’y préserver la paix et la sécurité, gages du développement économique et du bien-être social des populations.

A cette fin, vos échanges, structurées autours de panels de haut niveau, permettront d’analyser :

  • les menaces et les groupes criminels dans l’espace sahélo-saharien et en Afrique de l’Ouest.
  • les stratégies et mécanismes de lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest.

La finalité de vos réflexions permettra de parvenir à :

  • l’élaboration des éléments d’une stratégie régionale intégrative de lutte coordonnée contre les groupes terroristes et extrémistes, le crime transnational organisé, le narcotrafic et le trafic humain ; et
  • l’élaboration d’une « Plateforme collaborative » de mise en cohérence des diverses initiatives et expériences en matière de lutte contre le terrorisme, la criminalité transnationale organisée, le narcotrafic et le trafic d’êtres humains dans l’espace CEDEAO.

-Mesdames, Messieurs les Ministres,

-Mesdames, Messieurs,

L’heure de la mobilisation a sonné pour nous dresser, aujourd’hui, plus qu’hier, contre tous ceux qui entravent la paix et la sécurité, hypothéquant nos efforts de développement visant à faire du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest toute entière des havres de paix et un espace intégré de prospérité et de croissance économique. Par-delà notre mobilisation, il est venu le moment de mettre en cohérence, en intelligence et en commun nos efforts, au travers des approches stratégiques ambitieuses et adaptées, dans le respect de la plus-value dont est porteur chaque organisation et chaque partenaire.

Fort de cette conviction, je souhaite que vos travaux débouchent sur de délibérations utiles, fructueuses et des conclusions opérationnelles.

Je déclare ouverts les travaux de la Réunion des experts, préparatoire de la Conférence Régionale sur la situation sécuritaire dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Vive la coopération régionale !

Vive la coopération internationale !

Je vous remercie de votre aimable attention.

rfwbs-slide