Ministère des Affaires Etrangères, de la Cooperation Internationale et de l'Intégration Africaine

Accueil - Affaires Etrangères - COMMUNIQUÉ DE LA DIX-SEPTIEME SESSION DU COMITÉ DE SUIVI DE L’ACCORD BAMAKO, 2 MAI 2017

COMMUNIQUÉ DE LA DIX-SEPTIEME SESSION DU COMITÉ DE SUIVI DE L’ACCORD BAMAKO, 2 MAI 2017

COMMUNIQUÉ DE LA DIX-SEPTIEME SESSION DU COMITÉ DE SUIVI DE L’ACCORD

BAMAKO, 2 MAI 2017

En application des dispositions de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger en ses articles 57 à 62 et de son règlement intérieur, le Comité de Suivi de l’Accord (CSA) a tenu sa dix-septième session à l’ex-CRES, le 2 mai 2017.

Le Comité a examiné et adopté, après amendement, l’ordre du jour soumis consacré essentiellement à la présentation du Gouvernement sur les progrès réalisés dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord, notamment relatifs à l’installation des autorités intérimaires, des patrouilles mixtes, le processus de la révision constitutionnelle, le calendrier à venir des élections ainsi que l’évaluation de la Conférence d’Entente Nationale.

Le Comité a pris note de la présentation du Président de la Conférence d’entente nationale sur le processus d’élaboration et d’adoption de la Charte pour la Paix, l’Unité et la Réconciliation nationale. Il s’est réjoui du caractère inclusif et  la participation active des toutes les composantes de la société malienne lors de cette Conférence.

Le Comité a pris note des efforts du Gouvernement destinés à opérationnaliser le Mécanisme Opérationnel de Coordination et les patrouilles mixtes notamment à  Kidal et Toumbouctou.  A cet égard, Il se félicite de la transmission par la Plateforme des listes de ses combattants relatives aux patrouilles mixtes pour ces deux régions et a pris acte de l’engagement de la CMA  à en faire de même dans les prochaines 24 heures.

Concernant l’installation des autorités intérimaires, le Comité s’est félicité de son parachèvement dans les régions de Tombouctou et de Taoudénit. Il a encouragé les parties à redoubler leurs efforts afin d’assurer leur fonctionnement effectif dans  toutes les régions dans les meilleurs délais.

Le Comité salue les avancées dans la procédure de révision de la Constitution dont le projet est soumis à examen par l’Assemblée nationale.

Le Comité s’est réjoui  de la collaboration entre le Gouvernement et les mouvements signataires, illustrée à travers la création d’une commission technique et politique informelle sous l’égide du Haut Représentant chargée d’examiner  tous les aspects de la mise en œuvre de l’Accord dans l’intersession. Ceci en attendant la mise en place du cadre de concertation permanent décidé lors de la réunion ministérielle du 10 février.

Le Comité a adopté  la note conceptuelle sur  l’Observateur(e) Indépendant (e) chargé (e) d’évaluer de manière objective l’état de la mise en œuvre de l’Accord. A cet effet, un groupe de travail sera constitué sous l’égide  du Représentant Spécial de l’Union africaine au Mali, SEM Président Buyoya pour notamment soumettre au Comite une liste restreinte de candidat(e)s afin de procéder à la sélection dans les meilleurs délais.

Le Comité a lancé un appel, notamment, aux partenaires du Mali pour des contributions au budget du CSA instamment.

La date de la prochaine session du CSA sera communiquée ultérieurement.

rfwbs-slide