Ministère des Affaires Etrangères, de la Cooperation Internationale et de l'Intégration Africaine

Accueil - Affaires Etrangères - Communiqué final à l’issue de la visite du Ministre DIOP à Addis-Abeba en Éthiopie

Communiqué final à l’issue de la visite du Ministre DIOP à Addis-Abeba en Éthiopie

Addis-Abeba, le 13 avril 2017  –  Son Excellence Monsieur Abdoulaye DIOP, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la République du Mali, Président du Conseil des Ministres du G5 Sahel, a pris part au siège de l’Union africaine à la 679ème réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (CPS-UA) sur l’opérationnalisation de la Force conjointe du G5 Sahel.

 

Dans son discours devant le CPS, le Président du Conseil des Ministres du G5 Sahel a souligné la cohérence et la complémentarité de la Force conjointe du G5 Sahel avec les autres initiatives sous-régionales, continentales et internationales prises dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et du développement économique et social (Processus de Nouakchott, CEDEAO, Union africaine, ONU, UE…). En conséquence, l’existence de la FC-G5S ne remettra en question ni l’action des Forces nationales des Etats membres, ni, non plus, la présence des Forces-Partenaires : MINUSMA, BARKHANE, ou celles de toute autre organisation amie agissant dans l’espace du G5 Sahel. Elle offre plutôt un cadre de coordination de leurs actions conjointes afin d’en démultiplier l’impact.

 

Il a également souligné la ferme détermination des Chefs d’Etat du G5 Sahel à compter initialement sur les moyens propres des Etats membres dans la mise en place rapide et l’opérationnalisation de la Force conjointe du G5 Sahel, dans la perspective de l’accompagnement indispensable de l’Union africaine, l’ONU, l’UE et l’ensemble des autres partenaires bilatéraux et multilatéraux.

 

En outre, le Président du Conseil des Ministres du G5 Sahel a exprimé la ferme conviction que la 679ème Réunion du CPS validera le Concept Stratégique d’opérations de la FC-G5S, tel que soumis à son examen, et autorisera le déploiement dans l’immédiat de ladite Force.

 

Dans leurs interventions, le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’UA et les membres du CPS ont accueilli favorablement la création de la Force conjointe du G5 Sahel et affirmé leur soutien ferme à l’initiative des Etats membres du G5 Sahel visant à mutualiser leurs moyens pour lutter contre le terrorisme, la criminalité transnationale organisée et l’immigration clandestine dans le Sahel.

 

A l’issue de ses travaux, la 679ème session du CPS a validé le Concept Stratégique d’opérations de la Force conjointe du G5 Sahel et autorisé le déploiement dans l’immédiat de ladite Force. Par ailleurs, le CPS a invité le Président de la Commission de l’UA à saisir le Conseil de sécurité des Nations unies pour autoriser le déploiement de la Force.

 

Au cours de son séjour à Addis-Abeba, le Ministre DIOP a eu des entretiens avec le Président de la Commission de l’Union africaine, le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’UA, le Représentant permanent du Togo auprès de l’UA et Président du Conseil de paix et de sécurité pour le mois d’avril 2017, les Ambassadeurs des pays membres du G5 Sahel à Addis-Abeba et l’Ambassadeur de l’UE auprès de l’UA. Ces échanges ont porté sur la situation sécuritaire dans le Sahel, la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée ainsi que l’opérationnalisation rapide de la Force conjointe du G5 Sahel.

 

La Force conjointe du G5 Sahel a été créée par les Chefs d’Etat du G5 Sahel, lors de leur sommet tenu à Bamako le 6 février 2017. Le G5 Sahel regroupe les Etats suivants : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad.

rfwbs-slide